AltcoinsApprendre le trading

Trader Ethereum : pourquoi choisir l’ETH pour le trading crypto est une bonne idée

Une des questions que se pose un trader crypto est normalement : quel actif je choisis pour mon trading ?

Trader l’Ethereum s’avère être une solution à peu près parfaite.

Trader l'Ethereum, pour sa place centrale dans les cryptos

On le sait, les cryptos et la blockchain sont un secteur très innovateur. Chaque semaine des projets tout neufs tout jolis viennent briller à la vitrine de Twitter.

Chaque semaine des dizaines de projets s’effondrent et disparaissent dans le néant, souvent sans faire de bruit.

Pour un trader, qu’il soit swing-trader ou day-trader, il est hyper important de bien sélectionner ce qu’on trade.

Beaucoup rêvent de faire des X100 sur des altcoins prometteuses. Ce n’est pas impossible mais il y a une part énorme de chance, qu’on veut « oublier ». Il y a l’aspect « je le savais, regardez-moi » trop souvent rencontré sur les réseaux sociaux. Ceux qui perdent tout ne se la ramènent en général pas.

En vérité plein d’altcoins ne font rien, ne feront rien et vont sous-performer le marché même en bull-run. Surtout celles qui ont déjà un cycle complet derrière elle. Statistiquement, c’est démontré.

Au milieu de tout ça, vous avez Ethereum qui disons le simplement, est là pour durer. Certains ne le considérent même plus comme une altcoin tant il a pris une place centrale dans l’écosystème crypto.

Même si la concurrence fait rage (et rager ceux qui n’ont que ça à faire), trader l’Ethereum vous assure une chose très importante : votre actif sera là demain, la semaine suivante et même dans un an. Vous avez le temps de vous adapter.

Trader l'Ethereum : un max de volume, un max de liquidité

Autre facteur majeur : entrer et sortir rapidement de vos positions. Ethereum est derrière Bitcoin la crypto avec le plus de volume quotidien.

Et ce n’est pas sous le coup d’une hype comme ça peut arriver pour certains projets durant quelques jours. C’est 99% du temps.

Quand on sait à quel point un carnet d’ordres faiblard peut faire dévisser le cours d’une crypto, c’est très important d’avoir des gros milliards de dollards bien posés à l’achat et à la vente.

C’est pourquoi, notamment pour le scalping, Ethereum est une solution parfaite.

Ethereum est le baromètre idéal du marché crypto. Il n’y aura pas de bull run sans ETH, sauf gros cataclysme. Ou changement de paradigme total. A priori idem pour le Bitcoin. Tout le reste du marché, c’est une autre histoire.

Trader l'Ethereum : un max de possibilités

Marché au comptant, swaps perpetuels, futures à terme, options : tout est à votre dispostion.

Exemple : vous êtes day-trader avec levier, vous avez les perps avec des méga gros volumes sur l’ETH.

Autre exemple : vous êtes swing-trader avec des petits leviers, vous avez les Futures à terme (pas de funding fees, frais de trading souvent plus bas que le spot).

Encore un autre : vous investissez, cool vous avez le marché spot. Il est hyper liquide, vous pouvez rapidement acheter, transférer vos ETH vers votre wallet ou votre Ledger.

Bref, vous l’avez compris : avec ETH vous avez la possibilité de trader un actif plus volatil que le Bitcoin mais aussi plus simple d’accès et de sortie que n’importe quel altcoin. Le tout avec la possibilité de gérer votre risque et votre levier pour pimenter les choses à votre convenance.

Trader Ethereum : quel exchange choisir ?

Trader l'ETH sur le marché SPOT / comptant

Le marché spot / comptant est simplement celui où vous détenez ce que vous achetez. Il s’oppose au marché des derivés.

Exemple : vous achetez une clémentine. Vous donnez votre fric. Vous repartez avec la clémentine et ses vitamines C chez vous. Marché comptant.

Pour l’Ethereum, vous avez l’embarras du choix, autant prendre les meilleurs.

Binance parce que c’est l’exchange numéro 1 est une possibilité évidemment.

Ensuite, il y a OKX. Plateforme complète, qui est aujourd’hui ce qu’il y a de mieux en termes de compétition avec Binance.

Trader l'ETH avec les perps ou contrats Futures

Il s’agit de produits dérivés. L’objectif n’est pas de détenir un actif mais clairement de spéculer sur sa valeur. Ce n’est pas bien ou mal, c’est juste l’objectif d’un trader ou d’un investisseur.

Un contrat perpétuel ne s’arrête jamais. Ils sont adaptés aux day-traders et aux scalpers. C’est là qu’il y a le plus de liquidité et volume. Mais il y a aussi des funding fees, en général toutes les heures. C’est un mécanisme d’équilibrage entre les long et les shorts.

Un contrat Future a une échéance. Exemple : le 31 mars.

Les positions sont clôturées automatiquement, en gain ou en perte. Vous pouvez évidemment les fermer quand vous voulez avant cette date, et en ouvrir sur de nouveaux contrats avec des échéances plus lointaines.

Bon, et quel exchange choisir pour les dérivés ?

Déjà, pas Binance, puisque la plateforme Binance Futures est interdite aux citoyens Français.

Pas de stress, il y a d’autres possibilités.

Bybit surtout pour les perps (la plateforme propose aussi des marchés spot et futures à terme).

OKX est numéro 1 de très loin pour les contrats à termes, particulièrement adaptés aux swing traders pour leur absence de funding fees.

Bybit et OKX ont les deux plus grosses liquidités ou volumes sur les marchés dérivés derrière Binance.